Romeria el Carrascal (rencontre à Hoyos) 09 au 17 Mai 2010

  Cette année , notre rencontre avait pour thème, la Romeria El Carrascal 

              Pour notre arrivée, nous avions projeté une surprise, malheureusement, nous n'avons pas pu la mettre à exécution car Vicente, Sandra et Alba sont venus à notre rencontre, à la fontaine du Puerto de Péralès . Ils nous ont guidé jusqu'au village, avec accroché au véhicule un drapeau français.

  Nous étions attendus par nos amis devant le collège "Obispo Alvarez Castro", (évèque de Coria, assassiné par les troupes napoléoniennes) dans un élan de joie, de gaité,  nous sommes descendus du bus, l'accueil fut chaleureux, plein d'enthousiasme .

Malgré notre joie, la peine et la tristesse prenaient le dessus, en apprenant le décès accidentel de Jésus, le frère de notre ami Juanito (d'ailleurs bon nombre de français, l'ont accompagné, le lendemain pour sa dernière demeure; une pensée pour lui).

Après une matinée de repos, nous avons visité le petit village médiéval et le chateau de Trevejo ainsi que Saint Martin De Trevejo   

  .......

Le mardi, nous partimes pour le Portugal, plus précisément Fóios (village dont le nom à la meme signification que Hoyos : Trou).

José Manuel, le maire de Fóios, nous attendait, après nous avoir conté un peu l'histoire de son village, il nous accompagna, nous servi de guide et d'interprète. Là, aussi l'accueil fut très convivial, de la part des personnalités ou autres rencontrés, tout au long de la journée.

Nous avons visité, les chateaux et musées de Belmonte, Sabugal et Sortelha.   

.................

Le mercredi matin,  visite de l'usine d'huile d'olives Acenorca à Monthermoso

............

 Puis, dans la soirée, avec nos amis, nous avons accueilli Monsieur Jean Lambert, maire de Sainte Verge avec ses adjoints Messieurs Jacki Bonnet et Marc Nerbusson accompagnés de leurs épouses.

 un geste d'amitié entre Marcelo (maire de Hoyos) et Jean (maire de Sainte-Verge)

Jeudi, visite de Granadilla, village et chateau abandonnés,après avoir été submergés lors de la construction du barrage Gabriel y Galan (nom d'un poete extremeño)

... ... ...

Par contre, nous n'avons pas pu nous rendre dans la cité romaine de Caparra car il tombait des trombes d'eau, et il faisait froid.

Par contre l'après-midi, nous nous sommes promenés dans les rues étroites du quartier juif de Hervás

Nous avons visité le musée Perez Comendador Leroux

                                          

Vendredi, journée officielle, avec réception à la Mairie de Hoyos avec les représentants des associations du village, des jumelages franco/espagnol, du directeur du collège, de Isabel Pellicer, professeur de français à Hoyos(échanges avec Marie de la Tour d'Auvergne à Thouars) et bien entendu les maires de Hoyos, Foios et Sainte Verge. Puis, remise des cadeaux 

  .........

........

   ....... .... (merci à Claude et Nicolette) 

Dans la soirée, promenade jusqu'à la Tacona,

à la Casa rural " el vergel de Oropéndola"...

où nous attendait .une soirée" chocolatada" (chocolat /churros) .

..............

 appréciée par tous (n'est-ce pas Huguette, chouette, le maquillage)

Samedi fut l'incontournable marché de Moraleja.

Enfin, arrive la Romeria El Carrascal....

Le village se déplace a pieds,

 ...

à cheval,  en poney

  en carriole,  en tracteur, 

 en voiture , en quad et certains en bus .

 Le cortège suit la vierge "Señora del buen Varon"

 Un groupe de Français a parcouru les 25 kms à pieds, parfois en courant

   

Un premier arret dans le village de Perales del Puerto 

  et, si on trinquait avec Lourdes

puis, ce fut à la Moheda où avait lieu un lacher de vachettes dans les rues du village  

TIens de la musique, si nous dansions

 après un petit rafraichissement, nous pourrons reprendre la route

C'est parti pour la dernière étape

Arrivés à El Carrascal, un barbecue nocturne nous attendait

 

puis un bal

Cette fete dure 2 jours, donc le lendemain  nos amis avaient préparé une paella géante  (certains dormaient sur place),

 ...       ....                                

  Pour ainsi dire tout le village était présent.

Une messe chantée, en plein air, a eu lieu en l'honneur de la vierge. 

Dans la journée, certains faisaient une petite sieste

d'autres dansaient....     

chantaient    

et... (pas facile, n'est-ce pas)

 ... qui a dit qu'on avait oublié "Bethoveen"

et, bien sur pour ceux qui le désiraient, le retour pouvait ce dérouler comme l'aller, à cheval (OK) à pieds???

Et, nous voilà, le 17 Mai, jours de tristesse, de larmes, en se disant à la prochaine fois (et, oui, il y a une fin pour tout)

Merci, à tous nos amis ... pour cette semaine formidable

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site